The ice bridge will be closed for the remainder of the winter due to weather conditions.

History

The Beginnings

Le premier chaland à faire la navette entre Lefaivre et Montebello fut construit par France Mafor; Godefroy Lambert en était le conducteur. Ce traversier, déjà appelé le bac ou le « ferry », était mû par des rameurs. Le bateau était retenu par un fil de fer d’un pouce de diamètre (fil qui avait coûté 100 $) pour l’empêcher de glisser deux ou trois voyages par jour, et ce, sur demande seulement. Il coûtait alors 24 cents pour faire traverser un attelage simple; à deux chevaux, le prix grimpait à 35 cents.

Plus tard, Honoré Massie adopte un système de traction (roues à aubes avec « horsepower » pour remplacer les rames). Le chaland était tiré par un autre câble d’acier grâce à un système de poulies qui étaient tout de même activées à force de bras d’hommes. Par la suite, Joseph Nadon y installe une chaudière à vapeur. Vers 1912, c’est l’ère moderne : Lefaivre possède alors son premier chaland à moteur. En effet, Honoré Raymond le pourvoit d’un engin à essence et d’une hélice. En 1929, une bonne partie du commerce se fait par eau durant l’été.

The Saint-Thomas Era

Au cours de l’hiver 1959-60, Jean-Claude Gascon construit un traversier en acier pouvant accommoder une douzaine de véhicules à la fois. À cette époque, il coûtait 50 cents par voiture et 75 cents par camion pour utiliser ce service. Ce sont les traversées sur le Saint-Thomas qui deviendront la tradition maritime à Lefaivre. En opération à partir du printemps 1960 jusqu’en 1970, le traversier est ensuite vendu à Ubald Legault. Puis, il passe aux mains d’Eugène Bourbonnais, Laurier Bourbonnais, Ubalt Legault et Marcel Frappier. Le 12 juillet 1974, Rhéal et Nicole Deschamps en font l’acquisition. Depuis 1976, l’entreprise porte le nom de Traverse Lefaivre-Montebello Ltd.

Photo du vieux traversier
Acquisition of L’Outaouais

The year of 1989 brought a new sight on the superb Ottawa River scenery as a second motored ferry, L’Outaouais, appeared, an acquisition from Ateliers Maurice Bourbonnais. This new boat enabled users to enter at one end and exit at the opposite end, speeding up the process and making it easier for customers. From then on, with a straight axis of travel, the ferry could give access to longer and heavier vehicles. The family business could now serve the heavy commercial transport sector, which was impossible with the lateral boarding on the 30-foot-long Saint-Thomas. Two new docks were consequently built and put in service in July 1990.

After more than 23 years serving their customers, the two captains, Rhéal and Nicole, handed over the wheel to their two sons, Patrick and Guy, in 1997. A year later, Guy became sole proprietor and oversaw daily service with his wife, Sonya.

A New Wave

Éric Sanscartier-Allard acquired the ferry during the summer of 2021. He will continue to offer this much appreciated service between Lefaivre and Montebello.
 

Edited by : Camille Turgeon